Bon Anniversaire ! 1 an cela se fête... rire intense

souffler bougie 

comment envisager l'avenir... avec humour ! - Page 16 Covid-blague-5

blague20


comment envisager l'avenir... avec humour ! - Page 16 Blague19

comment envisager l'avenir... avec humour ! - Page 16 Covid-10

allez !!
comment envisager l'avenir... avec humour ! - Page 16 Soyons10

Oui mais...
comment envisager l'avenir... avec humour ! - Page 16 Blague21

 

Un an déjà...

Le 17 mars 2020, la France se figeait. Cette date, qui marque le début du premier confinement, a bouleversé la vie des Français. À l’époque, le choc a saisi tout le pays et les rayons de supermarché ont été vidés. Comme chaque fois, la majorité s’est ruée sur le riz, les pâtes,  la farine... et le PQ 🧻🧻🧻 🤣🤣à croire qu’ils prévoyaient tous une grippe intestinale 🤣🤣

Blague à part, comme chaque fois, la panique a remplacé le bon sens... 

Le 17 mars 2020, la France se confinait. Inquiets, de nombreux Franciliens se sont alors amassés dans les gares pour prendre le large, en pleine semaine. Les citadins des grandes villes vont gagner cette campagne qu’ils prenaient jusqu'alors pour le bout du monde sans réseau (bon ça c’est vrai 🤣🤣) ! Juste de quoi prendre l’air et faire des barbecues pour de courtes vacances ou le week-end ! 

Et là, en une nuit, nos villages, nos hameaux, nos bourgs "du bout du monde" chez les "cul-terreux"...  vont entendre des voitures circuler, des maisonnettes s’éclairer... c’est l’exode ! 😉🤔 Je plaisante mais on s’y croirait !

Des Franciliens en quête d'espace 

Comme eux, des Parisiens ont décidé de se rendre à la campagne pour ne pas rester enfermés dans de petits logements. Et cela je peux le comprendre pour ceux qui sont enfermés dans des appartements voire des chambres de bonnes (oui je sais les féministes vont encore trouver l’expression "outrancière " 🤣) ! les rayons de supermarché sont dévalisés, symbole de la peur de manquer de bon nombre de Français. 

Nous allons tous être touchés à différents titres ! attestations en poches ! Rencontres interdites ! Chômage forcé !  Crainte de contamination  !....

Mais pour ma part, une seule vraie angoisse : la pression dans les hôpitaux. Le personnel soignant, désemparé, manquant de bras, de  matériel et de masques.

Oh bien sûr... Pour les soutenir, les Français leur rendaient hommage tous les soirs à 20 heures. "On leur doit bien ça", avait ainsi déclaré une femme aux équipes de France Télévisions !

Oui mais ils étaient tout aussi nombreux à sortir, à ne pas respecter le minimum de précaution... dans notre campagne, les voitures des "vacanciers" sortaient pour tout et pour rien ! A longueur de journée ! Oh ils avaient leur attestation ! Mais pourquoi ne pas grouper et restreindre leur allées et venues ! Certains même biaisaient les interdits en imaginant des stratagèmes pour simuler des "domiciliations principales de leur bureau" à la campagne ... 

Bref !! Restons prudents ! Prenons soin des autres autant que de soi-même ! Pensons à ceux qui sont seuls... loin des leurs ! Et essayons de garder le moral en aidant les équipes de soignants ! Gardons nos distances ! Respectons les consignes ! 

Et continuons à prendre des nouvelles des nôtres ! Famille, amis, proches ou plus lointains ! Les moyens modernes nous permettent de garder le contact ! 😉